• Dans les régions séricicoles (Provence, Languedoc principalement) les déchets de la filature de soie étaient soigneusement récupérés, puis filés grossièrement et utilisés sous le nom de « filoselle ».

On en tissait différentes textures appelées Fleuret, Bourrette, Imberline, etc.

• Dans les régions non séricicoles, on utilisait des fibres telles que le lin, le chanvre, la laine ou encore le mohair qui servaient en outre au tissage des réputées Toiles d'Abbeville, Toiles de Riom, mais aussi pour de nombreuses autres étoffes moins connues.

Tous droits réservés. La reproduction de tout ou partie de dessins de ce catalogue, par quelque moyen que ce soit, est interdite sans accord préalable et écrit de la Société Prelle et Cie.